Partager :

L’annonce du rapprochement diplomatique entre le Maroc et Israël a suscité de nombreuses réactions depuis jeudi. Dans l’État hébreu, les Israéliens d’origine marocaine se réjouissent de la normalisation de ces relations, impatients de retourner voir le pays de leurs parents.

Deux jours après de l’annonce de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, comme l’avaient fait récemment trois autres pays arabes sous l’égide des États-Unis, les israéliens d’origine marocaine se réjouissent d’un tel rapprochement.

Dans les rues de Jérusalem, l’annonce a créé la surprise chez les juifs marocains, qui représentent quelque 800 000 personnes, soit près d’un dixième de la population israélienne. Une communauté qui a gardé des liens indéfectibles avec le royaume chérifien.

« Il est temps pour moi d’aller au Maroc »

« Ma mère et mon père viennent du Maroc, ils sont nés là-bas tout comme mon grand-père », explique Meir Va’nunu, Israélien d’origine marocaine, au micro de France 24. « Maintenant, il est temps pour moi d’aller au Maroc pour me recueillir sur la tombe de mon grand-père. J’espère que la paix reviendra. »

De son côté, Ami Navon dit être « heureux de pouvoir accueillir des Marocains en Israël ».

Rabat et Tel-Aviv avaient rompu leurs relations diplomatiques en 2002. Depuis, les échanges étaient surtout informels, mais des dizaines de milliers de citoyens juifs ont continué de se déplacer entre les deux pays. Attendue de longue date, la normalisation des relations entre les deux États passera d’abord par la remise en place de bureaux de liaison, prélude à l’établissement de relations diplomatiques directes, et de vols entre les capitales.

Partager :