Partager :

La start up israélienne Atlas LTA (Lighter-Than-Air) a vu le jour sur l’idée de développer une famille de dirigeables Atlant. Le plus grand modèle, l’Atlant 300, pourrait atteindre 200 mètres de long, 100 mètres de large et 50 mètres de haut. Ce géant serait capable de transporter 165 tonnes de fret sur 2.000 km à une vitesse de 120 km/h par toutes les conditions météorologiques, y compris les plus rudes, précise Atlas LTA.  Les deux autres modèles sont l’Atlant 30 et l’Atlant 100, de taille plus modeste, pourraient transporter respectivement jusqu’à 18 tonnes et 60 tonnes.

Ces dirigeables, destinés à la livraison de fret aérien, n’ont besoin d’aucune installation au sol pour décoller ou atterrir. Toujours selon le promoteur du projet, cette capacité intéresse les organisations humanitaires, telles que le Programme alimentaire mondial des Nations unies ; les difficultés logistiques actuelles sont des obstacles importants à leur importante mission.

L’Atlant pourrait aussi être utilisé pour le transport des grandes pales des éoliennes, notamment en mer. Sur ce marché, le dirigeable pourrait aussi être utilisé comme grue volante, pour le montage.

Atlas LTA envisage également le transport de passagers sur des vols courts courriers et les ferries de grand confort vers des destinations difficiles à atteindre. La start up avance aussi le « sky yachting de luxe et futuriste » qui peut amener des voyageurs privilégiés dans les endroits les plus protégés de la planète comme les glaces arctiques ou les petites îles tropicales…

L’Atlant est le « projet phare » de la société israélienne. Il devrait se concrétiser dans 4 à 5 ans selon elle. D’ici là, Atlas devrait présenter son premier dirigeable électrique, qui pourrait emmener les touristes dans le ciel dans environ 2 ans. Ce dirigeable nommé Atlas-11 a été conçu pour 19 personnes (2 membres d’équipage et 17 passagers). Il est destiné au tourisme aérienne : «  Bien que l’Atlas-11 ressemble à un dirigeable classique, il constitue une étape importante vers l’Atlant grâce au groupe motopropulseur électrique innovant qui se trouve à bord. » précise Atlas. « Nos dirigeables de tourisme rendront les visites du ciel plus abordables et plus confortables que jamais. Outre les aspects commerciaux évidents, ce magnifique avion va promouvoir l’idée importante du vol écologique » , souligne Yaron Bul, l’un des propriétaires et responsable du développement commercial d’Atlas LTA.

Source : Aerobuzz

Partager :