Partager :

Informations du Jour : le Rétablissement de vols directs entre Israël et le Maroc sur fond de normalisation des relations entre les deux pays.

Le Maroc a confirmé jeudi 9 décembre qu’il allait «reprendre des relations diplomatiques» avec Israël «dans les meilleurs délais», et qualifié de «prise de position historique» la décision de Washington de reconnaître la souveraineté marocaine sur le territoire disputé du Sahara occidental.

Netanyahou l’a annoncé ce soir : Israël et le Maroc établiront des vols directs en 2021, ce qui marquerait une étape importante dans la normalisation des relations entre les deux pays.

Donald Trump annonçait le 13 août dernier que les Émirats Arabes Unis avaient signé un accord de normalisation de ses relations diplomatiques avec Israël. Juste après cette annonce, Jared Kushner, conseiller principal et gendre du président américain et le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo avaient entrepris séparément une tournée dans les pays arabes avec pour objectif : convaincre les autres pays arabes à marcher dans le sillage des Émirats.

Voici l’extrait communiqué du Cabinet royal du Maroc qui donne des détails :

Eu égard au rôle historique que le Maroc a toujours joué dans le rapprochement des peuples de la région et dans la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, et compte tenu des liens spéciaux qui unissent la communauté juive d’origine marocaine, y compris en Israël, à la personne de Sa Majesté le Roi, le Souverain a informé le Président américain que le Maroc entend :

– Accorder les autorisations de vols directs pour le transport des membres de la communauté juive marocaine et des touristes israéliens en provenance et à destination du Maroc ;

– Reprendre les contacts officiels avec les vis-à-vis et les relations diplomatiques dans les meilleures délais.

– Promouvoir des relations innovantes dans les domaines économique et technologique dont, à cet effet, œuvrer à la réouverture des bureaux de liaison dans les deux pays, comme cela fut le cas antérieurement et pendant plusieurs années jusqu’en 2002.

 

Partager :