Partager :

Le taux de chômage en Israël est passé de 18 % en octobre à 14,6 % en novembre, selon les données du Bureau central des statistiques. Cette baisse survient après le retour au travail de quelque 130 000 Israéliens, suite à la levée du deuxième confinement national du pays.

Selon Times of Israel : « Alors que les taux d’infection ont augmenté en été le gouvernement avait imposé un second confinement national de la mi-septembre à la mi-octobre pendant la période des fêtes du Nouvel An. Une réouverture progressive de l’économie a alors commencé, alors que les infections étaient à nouveau en hausse.

Lors de la première apparition du virus, au printemps, les chiffres du chômage publiés par le service de l’emploi ont fait un bond en avant, 800 000 personnes ayant rapidement perdu leur travail lors du premier confinement.

Lorsque l’épidémie s’est atténuée, certaines personnes ont pu retourner au travail, mais avec la recrudescence des infections, le gouvernement a imposé de nouvelles restrictions et le taux de chômage a de nouveau augmenté.

De nombreux entrepreneurs avaient dénoncé la fermeture comme un coup fatal porté à leurs sources de revenus, qui avaient beaucoup souffert lors du premier confinement en mars ».

Partager :