Partager :

Bonjour chers Auditeurs de Radio J.

Deux sujets ce matin : EDF Renouvelables et Institut Curie.

A. Présent depuis 2010 en Israël, EDF Renouvelables produit aujourd’hui environ 25% de l’ensemble de l’énergie solaire de l’Etat hébreu, qui est le deuxième pays au monde en termes de part d’énergie solaire dans la production totale d’électricité. Le patron de EDF est Ayalon (Alain) Vaniche (CEO of EDF Renewables Israel, Solar and Wind Energy).

Qualita : « Ayalon Vaniche avait tout pour devenir un haut fonctionnaire de la République française. Polytechnique, école des Mines… mais son sionisme a été plus fort que son attachement à la France et ses ouvertures professionnelles multiples. Il raconte sa décision de partir, il y a onze ans, son arrivée en Israël décidée d’abord pour ses enfants, et donne un conseil aux futurs olim : « Ne rien planifier, tout peut changer quand on arrive ici ». »

La filiale du groupe EDF emploie aujourd’hui une soixantaine de salariés israéliens dans le pays et exploite une vingtaine de centrales solaires, les plus grandes et les plus compétitives d’Israël.

Situées dans le désert du Néguev, Mashabei Sadeh, Pduyim, Mefalsim, Kfar Maimon et Bitha sont les cinq centrales solaires mises en service par EDF Renouvelables.

Quatre d’entre elles ont été remportées par le groupe au cours d’un appel d’offres mi-2017 et ont la particularité de produire de l’électricité au plus bas prix jamais atteint dans le pays. Celle de Mashabei Sadeh a, quant à elle, été acquise à l’état de projet en 2017. Le groupe exploite désormais 17 centrales solaires.

Le président-directeur général d’EDF Renouvelables, a déclaré : « Les mises en service de ces centrales photovoltaïques permettent à EDF Renouvelables de conforter sa place de leader en Israël où il exploite déjà plus de 25% des capacités renouvelables installées. »

EDF Energies Nouvelles a mis en service la centrale solaire photovoltaïque de Zmorot. Installée dans le désert du Néguev, Zmorot bénéficie d’un ensoleillement optimal pour la production d’énergie d’origine solaire.
L’installation de Zmorot s’étend sur plus de 60 hectares et se compose de 200 000 panneaux photovoltaïques Photowatt. Zmorot produit de l’électricité pour subvenir aux besoins annuels d’environ 30 000 personnes pendant 20 ans.

B. L’Institut Curie et Ibex Medical Analytics, un pionnier du diagnostic du cancer basé sur l’intelligence artificielle, ont annoncé un partenariat de recherche visant à améliorer le diagnostic du cancer du sein grâce à l’intelligence artificielle (IA).

Cette collaboration sera dirigée par le Dr Anne Vincent-Salomon, directrice de la pathologie et chef de la division de médecine diagnostique de l’Institut Curie.

L’Institut Curie lutte contre le cancer via son centre hospitalier de pointe en cancérologie, son centre européen de recherche en cancérologie.

Ce partenariat de recherche, le premier du genre, comprendra un riche ensemble de données de lames de biopsie mammaire, numérisées à l’aide d’un scanner de pathologie numérique et analysées pour la détection du cancer par la solution Ibex’s Galen™ Breast.

Indépendamment, plusieurs pathologistes de l’Institut Curie diagnostiqueront les lames, puis analyseront en aveugle les performances de la solution AI.

Selon le Dr Anne Vincent-Salomon, chercheur principal de l’étude : « Nous sommes ravis de nous associer avec Ibex, le leader de l’IA pour le diagnostic du cancer en pathologie. Cette collaboration permettra aux pathologistes de l’Institut Curie d’expérimenter l’IA de première main et d’évaluer son utilité pour le diagnostic du cancer du sein ».

Ce partenariat est, une fois de plus, révélateur de la stratégie de partenariat de l’Institut Curie, comme le souligne Amaury Martin, PhD, responsable du bureau de transfert de technologie de l’Institut Curie et responsable de Carnot Curie Cancer :

Cette collaboration illustre l’approche de l’Institut Curie en matière de recherche partenariale, combinant l’expertise des cliniciens et le savoir-faire d’une entreprise technologique tournée vers l’innovation. Elle illustre notre engagement à jouer un rôle majeur dans le développement des approches d’intelligence artificielle appliquées à la médecine personnalisée.

La valorisation de la recherche et l’accès à l’innovation qui nécessite pour l’Institut Curie de nouer des liens avec les acteurs économiques susceptibles de permettre un développement des innovations au bénéfice des patients et/ou une amélioration des connaissances scientifiques.

Institut Curie :

  • 3 648 collaborateurs : soignants (médecins, infirmières…), chercheurs, enseignants, techniciens et administratifs
  • 56 610 patients dont 11 591 nouveaux patients traités
  • 86 équipes de recherche
  • 519 nouvelles publications
  • 628 doctorants, masters, internes, étudiants hospitaliers
  • 21 start-up créées

 

 

Partager :