Partager :

L’armée israélienne recommande que le centre de commandement Alon mis en place par le commandement du front intérieur de Tsahal soit impliqué dans la vaccination des citoyens d’Israël contre le coronavirus, selon un haut responsable de l’armée.

Tsahal est en pourparlers avec le coordinateur de la lutte contre le coronavirus, le professeur Nachman Ash, pour mettre en place un système de vaccination similaire à celui des dépistages, qui sont effectués également par des membres de l’armée.

Les premiers vaccins devraient arriver dans le pays dès la fin du mois. En attendant l’approbation de la Food and Drug Administration aux Etats-Unis, ils pourraient être approuvés par Israël et être administrés d’ici peu de temps. Les caisses de santé devraient également jouer un rôle clé dans le système de vaccination.

Le quartier général d’Alon de Tsahal compte actuellement quelque 3.000 soldats et volontaires formés à la surveillance épidémiologique.

Ils ont également commencé à travailler avec deux entreprises via le centre médical Sheba pour effectuer des tests à domicile. Les échantillons sont apportés au laboratoire. Environ 100.000 échantillons pourront être prélevés et traités au cours du mois de décembre.

Le PM s’est exprimé dimanche matin avant le début de la réunion du cabinet coronavirus prévue cet après-midi alors qu’une hausse des contaminations a été enregistrée depuis plusieurs jours dans le pays.

« Je continuerai à diriger la politique que nous avons établie depuis le début du développement des vaccins: autant de doses que possible, provenant d’autant de laboratoires possible, pour le maximum de personnes et le plus rapidement possible. Nous nous préparons à une énorme opération logistique pour réceptionner les vaccins, les conserver et les administrer aux citoyens », a déclaré le Premier ministre.

Le ministre israélien de la Santé Yuli Edelstein a averti dimanche soir que le pays risquait d’entamer un troisième confinement si des mesures n’étaient pas adoptées dans les jours à venir pour enrayer l’épidémie, en marge d’une hausse du taux de contamination.

Selon le professeur Nachman Ash chargé de la lutte contre le Covid-19, au rythme actuel, le nombre de cas quotidiens pourrait franchir la barre des 7.000 en seulement trois semaines.

Le Premier ministre a de son côté déclaré qu’il n’hésiterait pas à mettre en place de nouveau les restrictions.

Le cabinet a toutefois décidé pour l’heure de prolonger de 48 heures un projet pilote visant à ouvrir certains centres commerciaux et marchés, tandis que le projet devait expirer dimanche à minuit.

Dans le cadre d’un resserrement des restrictions, le ministre de la Santé a également notamment évoqué la possibilité de réimposer la mise en quarantaine pour les personnes en provenance de tous les pays, y compris les zones jugées peu infectées, selon Channel 12. Le cabinet devrait se réunir à nouveau ce lundi pour prendre de nouvelles décisions. (Source : i24News)

Partager :