Partager :

Seules quelques dizaines de personnes ont assisté samedi soir à l’allumage de l’arbre de Noël dans la ville biblique de Bethléem en Cisjordanie, tandis que les restrictions relatives au coronavirus ont limité les rassemblements autour de cet événement annuel auquel des milliers de personnes participent habituellement.

Un petit groupe de résidents et de chefs religieux étaient présents lors de la cérémonie devant la basilique de la Nativité, lieu présumé selon les chrétiens de la naissance de Jésus.

Certains responsables politiques, dont le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, étaient présents en personne.

Le maire de Bethléem, Anton Salman, a pour sa part souligné que Noël était « célébré cette année comme jamais auparavant ».

« Nous avons eu recours à la technologie moderne et au monde virtuel pour célébrer l’éclairage de l’arbre de Noël, souhaitant que l’espoir et l’optimisme imprègnent la Palestine et le monde entier », a-t-il déclaré.

Des milliers de pèlerins et de touristes se rendent traditionnellement à Bethléem chaque année pour célébrer Noël, occupent les hôtels et les restaurants, apportant à la région une injection d’argent bien nécessaire.

Partager :