Partager :

Alexa d’Amazon partage des réponses antisémites, les députés britanniques demandent une enquête.

L’Alexa d’Amazon pourrait être utilisée comme un moyen de diffuser des opinions antisémites et des complots, ce qui inquiète certains députés britanniques.

Comme l’a expliqué mercredi 25 novembre le député du Parti conservateur Andrew Percy, l’assistant virtuel d’Intelligence Artificielle d’Amazon répond souvent à certaines questions sur les Juifs, la Shoah et Israël « en citant des sites Web de conspiration antisémite et en utilisant des citations sélectives d’autres sources qui sont trompeuses sans plus d’explications ».

Dans un exemple, partagé par un groupe parlementaire britannique affilié au parti conservateur, CFI (Conservative Friends of Israël) sur Twitter, lorsqu’on lui demande si les Juifs contrôlent les médias, Alexa répond: « Voici quelque chose que j’ai trouvé dans l’article ‘Jew Watch’ sur Wikipédia: Jew Watch affirme que les Juifs contrôlent les systèmes financiers et les médias du monde.

Une autre vidéo montrait Alexa répondant à une question sur les Anciens de Sion en déclarant: « Voici quelque chose que j’ai trouvé sur le Web: selon palwatch.org, les Protocoles des Anciens de Sion, les escrocs de Sion ont révélé leurs plans pour subjuguer le nations et prendre le contrôle du monde. »

Gabriel Attal (RadioJ)

Alexa est le nom qui désigne et sert à interpeller l’assistant personnel virtuel développé par le Lab126 d’Amazon.com.
Date de sortie initiale : novembre 2014
Type : Assistant personnel intelligent
Partager :