Partager :

La Cour suprême israélienne a demandé au gouvernement d’expliquer pourquoi il n’a pas encore réussi à adopter un budget pour 2020.

La Cour suprême de justice a donné au gouvernement 21 jours pour expliquer la légalité d’un amendement à la Loi fondamentale d’Israël, adopté par les législateurs en août, qui leur a permis de retarder l’adoption du budget jusqu’à la mi-décembre.

Bibi Netanyahou a évoqué la tenue d’élections anticipées. Devant des députés du Likoud le PM a réaffirmé qu’il est « hors de question de voter le budget 2021 d’ici la fin de l’année. »

Bibi Netanyahou :  » je vais tenter de faire durer ce gouvernement autant que possible. Bibi a demandé aux députés de se « préparer à des nouvelles élections ainsi qu’à des primaires au sein du Likoud ».

Selon Times of Israel : « Gouverneur de la Banque d’Israël : Il faut adopter le budget 2021 au plus vite ».

Le Fonds monétaire international a appelé le gouvernement israélien à adopter rapidement un budget pour 2021.

S’adressant à la commission des finances de la Knesset, le N°1 de la banque d’Israël, Yaron a déclaré que « le problème de l’incertitude en Israël est critique ». Le Premier ministre et son parti, le Likud, ont insisté pour que le budget 2021 soit reporté en raison de l’incertitude causée par la pandémie de coronavirus.

Dans un rapport, le FMI a déclaré que les mesures politiques mises en œuvre par Israël pour contenir les retombées économiques de la pandémie ont réussi à calmer les marchés et à « limiter les dégâts » à l’économie.

 

 

 

 

Partager :