Partager :
Deux semaines après les élections, les hauts responsables israéliens ont reconnu hier la victoire de Joe Biden aux présidentielles américaines.
C’est le président Reuven Rivlin qui a été le premier à s’entretenir avec lui. « Nous ne ne doutons pas que sous votre direction, les États-Unis resteront attachés à la sécurité et à la prospérité d’Israël. »
Le président a rappelé pendant l’entretien que « les États-Unis n’avaient pas d’allié plus fort que l’État d’Israël, que l’alliance entre le peuple américain et le peuple d’Israël était indéfectible et que le président des États-Unis n’avait pas de plus grand ami que le président d’Israël ».
Avant de conclure en invitant Joe Biden à se rendre en visite à Jérusalem le plus rapidement possible.
Une demi-heure plus tard c’est Benjamin Netanyahu qui téléphonait au président élu Biden, tel qu’il l’a qualifié dans son communiqué publié après l’entretien.
Biden a réaffirmé au 1er ministre son soutien à Israël en tant qu’Etat juif et démocratique et accepté de le rencontrer dans un proche avenir afin de discuter des nombreux enjeux partagés par Wahsington et Jérusalem et de renforcer encore l’alliance forte entre les États-Unis et Israël.
Partager :