Partager :

VentureIsrael vient d’annoncer le lancement de son nouveau fonds de capital-risque, qui investira dans les jeunes start-ups deeptech basées en Israël. Le fonds concentrera sa stratégie d’investissement sur les entreprises présentant des avantages technologiques évidents, dotées d’une équipe de direction expérimentée et d’une stratégie commerciale flexible.

Les premiers investissements du fonds ont porté sur un système de communication quantique sécurisé, une solution d’étude de marché reposant sur l’intelligence artificielle et une plateforme bancaire de nouvelle génération.

VentureIsrael est géré par cinq partenaires, qui sont tous des experts en investissement disposant d’expériences variées : Michael Harte, ancien directeur opérationnel de Santander UK et Barclays ; Roman Gold, Gadi Isaev et Alexander Zarankin de JSCapital, la plateforme israélienne d’investissement ; et Igor Turkin du groupe Investment Management Group.

« En Israël, le secteur de l’innovation présente un potentiel de croissance phénoménal, même dans le contexte économique actuel mouvementé », a déclaré Roman Gold. « Au cours du premier semestre 2020, les start-ups israéliennes ont attiré un capital d’investissement record de 5,25 milliards de dollars, tandis que le montant total des sorties approchait les 7 milliards de dollars. Nous constatons également que la demande de capital de départ augmente plus vite que le montant des fonds disponibles : notre objectif est donc de trouver la bonne place dans ce créneau du marché. »

« Nous faisons partie de l’écosystème des start-ups israéliennes et avons signé un grand nombre de contrats d’investissement couronnés de succès, et nous avons systématiquement observé à quel point il est important pour une entreprise d’avoir un avantage technologique clair pour se démarquer de la concurrence. C’est pour cela que notre fonds concentrera sa stratégie d’investissement sur les entreprises deeptech », a déclaré Gadi Isaev.

VentureIsrael portera également une attention particulière aux jeunes start-ups israéliennes proposant des logiciels d’entreprise. « Nous constatons dans le monde entier que les entreprises cherchent de plus en plus à assurer leur transformation numérique. Le marché israélien s’est depuis longtemps imposé comme un fournisseur influent et efficace de solutions innovantes pour les entreprises et notre fonds va rechercher les meilleures opportunités dans ce domaine », a déclaré Igor Turkin.

La clôture initiale de VentureIsrael a suscité une grande attention de la part des investisseurs privés et institutionnels du monde entier. Le fonds est basé à Tel-Aviv et dispose d’une filiale internationale à Londres.

Source : Business Wire

Partager :