Partager :

L., un habitant du Néguev dans la soixantaine, s’est récemment déclaré en faillite et s’est inscrit au chômage. Il y a quelques semaines, des détectives ont arrêté L. après qu’une grande quantité de drogue a été trouvée dans son véhicule.

L. a été mis en examen pour possession d’une drogue non destinée à la consommation personnelle et a en même temps une enquête a commencé sur le fait que, bien qu’il ait été déclaré en faillite, il possédait un véhicule de luxe.

« Quelque chose nous a interpellé dans sa conduite, nous avons donc décidé d’enquêter sur sa situation financière en profondeur« , explique une source policière, et au cours de l’enquête les enquêteurs ont découvert que cet homme prétendument en faillite,  percevant des indemnités du chômage et qui a trompé de nombreux créanciers possède plusieurs stations de taxis, des biens immobiliers et une Mercedes valant plus d’un demi-million de shekels.

Les enquêteurs ont découvert que le nom de sa défunte mère était enregistré auprès de plus de 20 taxis, il semble qu’il a utilisé des hommes de paille pour enregistrer ses actifs à leur nom, afin d’empêcher toute possibilité de retracer sa fortune personnelle avec ses nombreux actifs et de devoir payer ses dettes.

La détention de L. a été prolongée de quatre jours et il est soupçonné de blanchiment d’argent, de fraude aux créanciers, de faillite et d’évasion fiscale pour un montant d’environ six millions de shekels. « Il a été choqué que nous l’ayons arrêté », raconte une source policière. « Il pensait que c’était juste une affaire de drogue, mais quand il s’est rendu compte que ça allait plus loin il a cessé de coopérer avec nous et s’est muré dans le silence . »

Source : alliancefr.com

Partager :