Partager :

Avesc la crise du coronavirus, Israël tente d’imiter le Japon qui est très actif dans le domaine des composants électroniques comme des capteurs sensoriels de diverses natures (lumière, image, odeur, orientation) qui permettent de simuler ou de remplacer l’acte de toucher.

Les israéliens ont adopté la vision Japonaise : « Le domaine du ‘sans toucher’, du ‘sans contact’ a une vraie pertinence économique et il est clair que la crise du coronavirus donne un élan à ce secteurD’ailleurs, on constate que plusieurs communiquent sur ce sujet. » C’est ainsi que l’on a vu bondir en Bourse les actions de sociétés détenant ce genre de pépites technologiques.

Selon (1) : « Des ascenseurs adaptés aux contraintes du coronavirus.

À titre d’exemple, on peut évoquer les fameuses toilettes électroniques japonaises, avec siège chauffant et jet d’eau. Elles deviennent intégralement automatiques avec même pour certaines, une désinfection systématique de la cuvette et du siège après chaque passage, en plus de la chasse d’eau, souvent automatisée sans contact. Parmi les autres technologies en développement, on note aussi des écrans qui réagissent aux gestes du doigt, tout en restant à trois centimètre de distance. Le doigt sélectionne à distance une fonction et fait comme s’il appuyait, sans toucher.

Le Japon est aussi le royaume des robinets, interrupteurs ou portes automatiques. Là encore, pas besoin de toucher. On va désormais plus loin encore avec des ascenseurs qui reconnaissent les personnes, même masquées, et vont directement à l’étage de résidence ou de travail sans avoir besoin d’appuyer sur un bouton. Certains nouveaux ascenseurs sont équipés de purificateurs d’air et d’indicateur électronique sur le nombre de personnes à bord pour respecter la distance physique. Ces ascenseurs sont aussi dotés de boutons intérieurs sans contact pour lesquels il suffit d’approcher le doigt. Quant aux boutons insérés dans le mur à chaque étage pour appeler l’ascenseur, ils sont auto-désinfectants ».

(1) francetvinfo.fr

Partager :