Partager :

Le chef de la coalition issu du Likud a tenu des propos qui ont fait l’effet d’une bombe. Le député Miki Zohar était interviewé sur la Vingtième chaîne (de droite)

Selon (1) : « Mais la journaliste Sara Beck, présentatrice d’une émission politique, l’a abruptement interrogé sur le fait que le gouvernement n’avait toujours pas adopté de budget pour l’année 2020, dix mois après le début de l’année fiscale, et qu’il n’avait pas vraiment tenté de faire avancer un budget 2021.

Etait-il vrai, a-t-elle dit, que le report du budget était une tentative de la part du Premier ministre Benjamin Netanyahu de s’écarter « de son engagement de céder la barre du pays au ministre de la Défense Benny Gantz ? »

Répondant à cette question, Zohar a confirmé ce que tout le monde savait : « C’est évident », a-t-il répondu, « qu’il y a des considérations d’ordre politique là-dedans ».

Il s’est alors un peu plus enfoncé, expliquant qu’il n’y avait pas d’autre réaction à attendre de la part du Likud compte-tenu des circonstances.

« Jusqu’à présent, Kakhol lavan n’a pas montré un esprit de partenariat réel avec nous et il ne nous a pas montré que le parti avait l’intention d’apporter sa coopération pleine et entière » dans le cadre du gouvernement, a-t-il ajouté, suggérant que Netanyahu n’avait pas tort d’essayer de faire en sorte d’empêcher la mise en vigueur de l’accord de partage du pouvoir ».

(1) /fr.timesofisrael.com

Partager :