Partager :

SPECIAL AEROPORT. Attention! Toute personne qui entre à l’aéroport Ben Gourion doit remplir une déclaration de santé. Bien que cette procédure soit très rapide et facile et peut être effectuée via son smartphone , il y a tout de même une personne dont le travail est de vérifier cette déclaration pour chaque passager, ce qui a conduit à des foules sans respects des directives corona. Et hier soir de longues files d’attente étaient là…

Depuis jeudi soir l’aéroport Ben Gourion est enfin ouvert. Et c’est la ruée. Les israéliens s’arrachent les billets disponibles et hésitent très sérieusement à se rendre au Royaume-Uni et en Allemagne. Deux pays qui voient une recrudescence de la pandémie.

Selon (1) :

« ROYAUME UNI. Le Covid-19 a causé la mort de plus de 43 000 personnes au Royaume-Uni, largement plus que dans n’importe quel autre pays d’Europe, et au moins 654 000 ont été contaminées. Près de 20 000 nouveaux cas et 137 morts ont été enregistrés mercredi au Royaume-Uni, les décès atteignant ces derniers jours leur plus haut niveau depuis juin.

Face à la propagation « exponentielle » du nouveau coronavirus, le gouvernement britannique a interdit, à Londres et dans sept autres régions d’Angleterre (Essex, Elmbridge, Barrow in Furness, York, North East Derbyshire, Chesterfield et Erewash), soit à quelque 11 millions d’habitants supplémentaires, de rencontrer amis et famille à l’intérieur dès samedi.

Ces zones grimpent d’un cran, au niveau « élevé », qui entraîne de nouvelles restrictions. Ce niveau implique que les membres de foyers différents, quel que soit leur nombre, n’ont plus le droit de se rencontrer à l’intérieur, que ce soit chez eux ou à l’intérieur des pubs ou restaurants. Il reste autorisé de se réunir mais à l’extérieur uniquement et par groupe de six personnes maximum, enfants inclus.

ALLEMAGNE. L’Allemagne a comptabilisé 6 638 cas de nouveau coronavirus en vingt-quatre heures, un record pour le pays depuis l’éclatement de la pandémie de Covid-19, selon des données officielles publiées jeudi. Cette information est intervenue quelques heures seulement après l’annonce de nouvelles restrictions dans les 16 Etats régionaux, visant justement à empêcher la résurgence de la pandémie. Le précédent bilan le plus élevé de contaminations quotidiennes remonte au 28 mars avec 6 294 cas.

La chancelière, Angela Merkel, a annoncé mercredi soir, à l’issue d’une réunion avec les responsables des 16 Etats régionaux, l’introduction de nouvelles mesures plus restrictives. Le nombre de participants à des événements privés sera par exemple limité dans les régions enregistrant plus de 35 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants sur sept jours. Dans ces régions, le port du masque sera obligatoire partout où les gens sont proches les uns des autres pour un certain temps. Les rassemblements seront limités à 25 personnes dans les établissements publics et 15 dans les salles privées.

« Je suis convaincue que ce que nous allons faire maintenant va déterminer la manière dont nous traverserons cette pandémie », a commenté la chancelière. « Nous pouvons voir (…) que le taux d’infections augmente et que dans certaines régions il est très élevé, a-t-elle ajouté. C’est la raison pour laquelle nous devons empêcher une croissance incontrôlée ou exponentielle. »

(1) www.lemonde.fr

Partager :