Partager :

Le gouvernement israélien est en pourparlers avec l’administration du Zimbabwe pour y acheter directement des diamants alors que les relations entre les deux pays continuent de se réchauffer après plusieurs années d’acrimonie, celui-ci ayant reconnu la Palestine.
M. Ronny Levvy Musan a été nommé consul honoraire du Zimbabwe en Israël, les deux pays n’avaient pas de relations diplomatiques et il a déclaré cette semaine qu’Israël veut établir un accord dans lequel le Zimbabwe pourrait offrir ses vastes réserves de diamants comme garantie pour débloquer de nouvelles lignes de crédit des institutions financières internationales (IFI) et des injections de capitaux des investisseurs, car le pays est à la recherche d’un plan de sauvetage de plusieurs milliards de dollars afin d’atténuer la crise économique insurmontable qui le frappe renforcé par le pillage des ressources.
M. Musan a déclaré que le Zimbabwe pouvait encore générer des dividendes considérables s’il vendait ses pierres précieuses directement à Israël, plutôt que de les vendre via des intermédiaires.
« Le Zimbabwe est en effet l’un des cinq premiers pays dans le domaine des diamants et Israël est connu comme un pays leader dans le domaine du commerce des diamants, avec des filiales dans presque tous les pays du monde. L’absurdité est qu’il y a de nombreuses sociétés du monde entier qui achètent des diamants du Zimbabwe et viennent les vendre en Israël après avoir ajouté leurs bénéfices ».
« La question des mines est également très intéressante et constitue d’ailleurs l’une des mesures de sécurité importantes qui peuvent être données aux investisseurs pour leur investissement dans le développement des différents projets au Zimbabwe ».
Actuellement, la société russe Alrosa, la ZCDC et la société chinoise Anjin exploitent des diamants dans la région de Chiadzwa, riche en ressources.
Par ailleurs, le gouvernement du Zimbabwe a déjà engagé Jérusalem pour le déploiement d’experts en sécurité d’Israël afin de former les forces locales à la maîtrise de la désobéissance civile face à une crise économique qui s’aggrave et qui a déclenché de violentes émeutes depuis que le président zimbabwéen Mnangagwa a pris le pouvoir.

Source : WorldEinNews & Israël Valley

Partager :