Partager :

Le ministre du Tourisme Assaf Zamir (Bleu-Blanc) a annoncé sans surpise (1) (son incompétence est notoire dans son action dans le domaine du Tourisme, qu’il ) sa démission du gouvernement à son chef de parti Benny Gantz. Dans un post qu’il a ensuite publié sur sa page Facebook il explique sa décision :

« Je crains pour mon pays. Je crains qu’il ne soit au bord d’une crise totale. Et cela ne changera pas tant que Binyamin Netanyahou sera Premier ministre. Après quatre mois et demi au gouvernement je constate avec douleur que la crise du Corona et ses conséquences terribles ne se situe dans le meilleur des cas qu’en seconde place dans l’ordre des priorités du Premier ministre.

Ses considérations personnelles et judiciaires sont pour lui en tête de liste. Cela se voit dans chaque pas qu’il fait. J’ai toujours cru dans la possibilité d’influencer de l’intérieur, même au prix de la critique. J’ai cru que mes actions feraient la différence mais cela n’a pas été le cas et après une hésitation qui n’a pas été simple, j’ai décidé d’informer de ma démission au président de mon parti, Benny Gantz. J’ai une grande estime pour lui et je le remercie pour l’occasion qu’il m’a donnée de siéger au gouvernement. Je continuerai à servir la population en tant que député ».

Ofer Shelah (Yesh Atid-Telem) a salué cette démission dans laquelle il voit « la première pierre qui s’écroule dans le gouvernement Netanyahou ». Il a appelé les autres « ministres droits » de Bleu-Blanc (il en exclut Benny Gantz et Gaby Ashkenazi) à en faire de même et de quitter le gouvernement Netanyahou.

Source : /lphinfo.com

(1) IsraelValley

Partager :