Partager :
Université de Tel-Aviv et le groupe Electra ont remporté un appel d’offres du ministère de la Défense pour établir un laboratoire à la pointe de la technologie pour le dépistage du coronavirus. Le nouveau dispositif sera construit dans le sud d’Israël par la société Electra et opéré par une équipe de l’Université de Tel-Aviv. Il réalisera entre 300 000 et 700 000 tests en six mois, soit jusqu’à 10 000 tests corona par jour. Les deux partenaires ont remporté l’appel d’offre en raison des connaissances et de l’expérience qu’ils ont acquises jusqu’à présent dans le cadre de l’effort national pour endiguer l’épidémie.

L’offre a été formulée conformément aux objectifs du ministère de la Santé dans le cadre de l’effort national pour briser les chaines de contamination.

Le laboratoire sera géré par des chercheurs de la Faculté de médecine de l’université, des spécialistes et du personnel expérimenté des laboratoires, de même que des étudiants de deuxième cycle, des doctorants et des post-doctorants.

Vaincre le coronavirus

La collaboration entre l’Université de Tel-Aviv et le groupe Electra a débuté dès l’éclosion de la première vague de l’épidémie, avec la mise en place, en un temps record de 10 jours, d’un laboratoire fournissant des services au ministère de la Santé, puis de trois autres laboratoires de tests corona.

A l’Université de Tel-Aviv, on souligne que: « Le corona cause des dommages économiques et sociaux insupportables et, en temps de crise, il est de notre devoir en tant qu’université de premier plan en Israël d’exploiter toutes nos capacités professionnelles et scientifiques pour venir en aide à l’État et à la communauté. L’UTA dispose de la main-d’œuvre la plus qualifiée pour cette mission, et nous sommes convaincus qu’en joignant nos efforts, nous parviendrons à vaincre le virus et à remettre la vie en Israël sur ses rails ».

La direction du groupe Electra a déclaré pour sa part : « Depuis le début de la crise du coronavirus, Electra a mis en place des complexes médicaux spécialisés pour le traitement des patients atteints de la maladie, dans les hôpitaux Sheba et Beilinson, ainsi que des laboratoires de test, pour une valeur totale de dizaines de millions de shekels. Le groupe est fier de collaborer avec l’Université de Tel-Aviv sur cet important projet et de mettre en pratique les vastes connaissances professionnelles qu’il a accumulées au fil des ans au profit du peuple d’Israël et pour l’éradication de l’épidémie ».

/www.ami-universite-telaviv.com

 

 

Partager :