Partager :

En Israël on observe avec une grande attention l’évolution de la relation entre la France et la Turquie. Ce dernier pays devenu au fil du temps très anti-Israël. Selon (1) : « 27 personnalités politiques françaises de droite, parmi lesquelles l’ancienne ministre Nadine Morano et le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, « réclament l’abandon du processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne », dans une tribune publiée samedi dernier sur le site du Journal du Dimanche.

Ces personnalités dénoncent « un jeu dangereux » joué par le président turc Recep Tayyip Erdogan, notamment sur la question migratoire mais également en Méditerranée orientale, où Ankara et Athènes se disputent des zones potentiellement riches en gaz naturel.

« Monsieur le Président, vos déclarations ­d’apparente fermeté à l’égard du président turc ne suffisent plus, vous devez désormais dire à la Turquie qu’elle n’a pas vocation à intégrer l’UE, plutôt que de la laisser dans une incertitude à long terme », appellent-ils dans cette tribune adressée à Emmanuel Macron.

« Nous le disons clairement : la Turquie n’est européenne ni par sa géographie, ni par son histoire, ni par sa culture », insistent-ils.

La publication de cette tribune intervient quelques jours avant la tenue d’un sommet européen, qui devait initialement avoir lieu les 24 et 25 septembre à Bruxelles, où seront notamment évoquées les tensions entre la Grèce et la Turquie.

Plusieurs pays, dont la France – qui a pris fait et cause pour la Grèce dans cette crise -, brandissant la menace de sanctions contre la Turquie ».

(1) i24news.tv

Partager :