Partager :

La start-up israélienne ‘Salicrop’ a réussi à mettre au point des semences qui permettent de faire pousser des plantes sur des terres non-fertiles, une découverte qui pourra contribuer de manière majeure à la lutte contre la faim dans le monde. Selon les chiffres de l’Onu, il y a aujourd’hui plus de 800 millions de personnes qui se couchent le soir avec la faim au ventre. L’une des causes principales de la famine est le manque criant de terres fertiles pour l’agriculture, notamment à cause de la quantité trop importante de sel.

Pour pousser normalement, les plantes ont besoin d’une certaine quantité de sels solubles, mais les excès de sels dans la zone racinaire réduisent la croissance des plantes en modifiant l’absorption d’eau. Lorsque la teneur en sel de l’eau du sol est supérieure à celle de l’eau à l’intérieur des cellules végétales, les racines des plantes ne peuvent pas absorber l’eau du sol ou peuvent même perdre de l’eau au profit du sol.

La start-up ‘Salicrop’, basée à Kfar Vitkin, a réussi l’exploit de mettre au point de semences qui pourront faire pousser des végétaux sur des sols trop riches en sel, donc non-fertiles, mais sans pour autant leur faire subir de modification génétique ! Le processus est le suivant : les semences subissent un trempage dans une solution spéciale qui est en voie de brevetage et qui est composée de produits considérés comme GRAS (Generally Recognized As Safe) par la FDA américaine. Après une période de trempage, les semis sont asséchés et restitués aux entreprises ou aux agriculteurs.

A ‘Salicrop’ on précise : « Cette solution permet de la souplesse et de l’adaptation pour les différentes sortes de pousses et d’espèces. Jusqu’à ce jour, nous avons déjà réussi à augmenter de 30% des récoltes sur des sols à salinité trop élevée, comme des tomates, des poivrons, des épinards, du riz, du blé et du maïs, en Israël mais aussi en Inde. Notre compagnie vise désormais les marchés américain, européen et asiatique ».

Dotan Bornstein, Pdg de la start-up se dit heureux de pouvoir aider l’agriculture ainsi que les entreprises qui fournissent de semences et rajoute : « Il s’agit de la mise au point d’une solution qui pourra constituer une véritable révolution en permettant à l’homme de se mesurer avec succès à la problématique des plantations sur sols trop salés. Pour nous, il s’agit d’une grande mission ! »

Source ://lphinfo.com/

 

Partager :