Partager :

Alors que l’État d’Israël marche vers une fermeture complète et que le système de santé brandit un «drapeau rouge» , Israel Hayom a appris que les ministères de la Santé et des Affaires étrangères tentent de vendre les respirateurs achetés dans la première vague qui sont inutilisés.

Ce sont des machines pour lesquelles une avance en espèces a été payée, elles sont toujours en Chine et ne sont pas encore arrivées en Israël, mais parmi les responsables, il y a une conclusion que selon l’état des respirateurs aujourd’hui, nous n’atteindrons pas un nombre astronomique de 5000 respirateurs et donc l’État veut vendre les machines.

Comme indiqué, Israël ne peut pas annuler les contrats qu’il a déjà signés et tente donc de vendre les machines à d’autres pays et d’éviter ainsi des dommages économiques. De plus, le personnel médical des hôpitaux souffre déjà d’une lourde charge de travail et d’une pénurie de main-d’œuvre, le nombre de respirateurs étant d’environ 140.

D’où la question, y a-t-il quelqu’un qui utilisera tous les respirateurs achetés ? La tentative de vente a été faite par le ministère de la Santé et négociée par le ministère des Affaires étrangères. Le ministère de la Santé approuve la publication et déclare : « L’État d’Israël améliore ses inventaires. Nous atteignons les objectifs fixés par le gouvernement et examinons la possibilité de vendre et d’aider les États membres en raison de l’achat d’excédents. »

Read more https://infos-israel.news/israel-essaie-de-vendre-les-respirateurs-quil-a-achetes-en-trop/

Partager :