Partager :

Pour la première fois de son histoire, la grande synagogue de Jérusalem n’accueillera pas les célébrations du Nouvel an juif en raison des restrictions imposées pour lutter contre la propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé en début de semaine un confinement national d’au moins trois semaines, pour juguler une seconde vague de contamination au Covid-19. (Times of Israël)

La Grande synagogue de Belz (בעלזא בית המדרש הגדול, Belze Beis HaMidrash HaGadol), à Jérusalem, est la plus grande synagogue du monde1. C’est un bâtiment qui a coûté plusieurs millions de dollars, construit par les Juifs hassidiques de Belz (en), avec l’aide philanthropique de leurs adeptes et admirateurs de par le monde.

Le complexe possède de nombreux étages de salles. Le sanctuaire principal n’est utilisé que pour le Chabbat et les jours de fête, tandis que pendant la semaine, les offices ont lieu dans des salles plus petites situées en dessous de la grande salle. Dans ces petites synagogues appelées shtieblach, se déroulent toutes les 10 minutes, les offices de Shaharit (du matin), de Min’ha (de l’après-midi) et de Arvit (du soir). Dans une salle plus grande adjacente, ont lieu les Tish (célébrations hassidiques lors du rassemblement autour du rabbin).

Aux étages inférieurs se trouvent les dortoirs utilisés par les Hassidim de Belz arrivant en Israël en provenance des États-Unis et des autres pays pour les fêtes de Roch Hachana, Yom Kippour et Souccot. D’autres grandes salles servent pour les repas de chabbat, et la célébration des cérémonies de mariage et de Bar Mitsva.

Partager :