Partager :

La Hongrie et l’Autriche se sont opposées aux menaces de l’UE contre Israël.

La Hongrie et l’Autriche ont été les seuls pays à s’opposer aux critiques de l’UE et de son haut représentant pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, contre Israël et son projet d’application de souveraineté en Judée-Samarie, selon le Jérusalem Post.

Avec le soutien de 25 des 27 États membres de l’UE, Borrell a déclaré: « Nous demandons instamment à Israël de s’abstenir de toute décision unilatérale qui conduirait à l’annexion de tout territoire palestinien occupé et serait, en tant que telle, contraire au droit international. »

Le ministre autrichien des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg, a déclaré que son pays rejetait les « préjugés » contre Israël et a appelé à un dialogue avec le nouveau gouvernement, qui a prêté serment dimanche, a rapporté le site d’information autrichien Kurier.

L’Autriche et la Hongrie ont toutes deux plaidé pour inviter le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi à la réunion du Conseil des affaires étrangères de l’UE vendredi. (www.radioj.fr)

Gabriel Attal

Partager :