Partager :

La société de sécurité Sdema Group, dirigée par deux anciens du Shin Bet, le service israélien de renseignement intérieur, poursuit deux de ses anciens consultants, l’ex-général Yoav Mordechai et l’ancien du Mossad Shai Baitner , pour un différend sur un contrat avec les autorités qataries en vue de sécuriser la Coupe du monde de football de 2022 qui doit se tenir dans le pays.

Devant la peur de voir les secrets de cette connexion exposés, les deux parties ont préféré pour le moment tenter une médiation privée.

Contrat réduit

Les dirigeants de Sdema, Dror Mor, ex-numéro 2 de la direction des opérations du Shin Bet, et Dani Vesely, ancien directeur des ressources humaines de l’agence, s’étaient appuyés sur Mordechai et Baitner, fins connaisseurs de la région, pour décrocher un contrat de plusieurs dizaines de millions d’euros pour assurer la sécurité des installations qataries.

Mais le ministère israélien de la défense a fait volte-face, inquiet de voir des logiciels trop sensibles installés chez un allié du Hamas et surtout de la Turquie, laquelle connaît un regain de tension avec Tel Aviv. Le périmètre final du contrat a donc été restreint, au grand dam de Sdema.

www1.alliancefr

Ynet (Israël)

Partager :