Partager :

Le shekel a atteint 3,369 pour $1. Cette évaluation est un véritable record pour la monnaie israélienne et ceci depuis 9 ans. Dans le monde entier la valeur du dollar a baissé depuis le début de la pandémie. Selon boursedirect.fr : « Stephen Roach, économiste américain et maître de conférences à la Yale School of Management, affirme que « l’ère du dollar américain touche peut-être à sa fin et prévoit une baisse de 35% du $ par rapport aux autres principales devises, citant l’augmentation du déficit national et la diminution de l’épargne ».

« L’économie américaine est affligée de déséquilibres macroéconomiques importants depuis longtemps, à savoir un taux d’épargne domestique très faible et un déficit chronique des comptes courants », a déclaré sur ‘CNBC’ l’ancien président de Morgan Stanley Asia. « Ces problèmes vont de mal en pis alors que nous allons creuser le déficit budgétaire dans les années à venir ».

Le spécialiste a souligné que « la montée de la Chine et le découplage des États-Unis de ses partenaires commerciaux préparent le terrain pour un affaiblissement spectaculaire de la monnaie américaine dans les prochaines années qui mettra probablement fin à la suprématie du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale : « le dollar va chuter très, très fortement ».

Stephen Roach se montre en revanche plus incertain sur le moment de ce potentiel plongeon : « un an ou deux, peut-être plus ». Cependant, l’économiste suggère qu’un crash est pratiquement inévitable, et c’est un risque que les investisseurs ne devraient pas ignorer : « en général, cela a des conséquences négatives sur les actifs financiers américains. »

 ■

LE PLUS. SELON LE JPost. « The Israeli shekel hit a nine-year record high against the dollar on Thursday, set at NIS 3.369 for $1. The rate is the lowest for the dollar since June 2011, when the exchange rate for 1 dollar was set at 3.363.

This record is not only because the shekel is getting stronger, but more because the dollar has been weakening worldwide against the major currencies over the past few months as the US Fed prints money to cope with the coronavirus crisis. « The jump of the shekel against the dollar strengthens the purchasing power of Israeli citizens, as their salaries are paid in shekel, » said Gad Lior, senior analyst for Ynet.

According to Globes, the large number of Israelis who are normally travelling abroad in the summer and stayed at home in Israel this year because of the corona crisis and the travel restrictions is one of the main reasons why the shekel became so strong.

Prico Risk Management and Investments CEO Yossi Fraiman noted that « The Bank of Israel has recently been purchasing foreign currency to halt the appreciation of the shekel beneath NIS 3.40/$. The Bank of Israel was forced to buy billions of dollars and push up its foreign currency reserves to $157 billion. The Bank of Israel has decided to temporarily halt its intervention measures and to allow the dollar free movement and the dollar has dived sharply. »

Partager :