Partager :
La candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, a déclaré mercredi soir aux partisans juifs qu’une administration Joe Biden ne poserait pas de conditions à l’aide américaine envers Israël.

Ses commentaires interviennent alors qu’un nombre croissant d’élus démocrates poussent à conditionner les 3,8 milliards de dollars d’aide militaire américaine annuelle, en raison de la tentative du Premier ministre Benyamin Netanyahu d’annexer certaines parties de la Judée Samarie.
« Joe Biden a clairement indiqué qu’il ne lierait l’aide à la sécurité, à aucune décision politique prise par Israël et je ne pourrais pas être plus d’accord », a déclaré la sénatrice californienne lors d’un appel Zoom orchestré par la campagne des donateurs juifs.
« L’administration Biden-Harris maintiendra notre engagement indéfectible envers la sécurité d’Israël, y compris la coopération militaire et du renseignement sans précédent lancée sous l’administration Obama-Biden, afin de garantir l’avantage militaire qualitatif d’Israël », a-t-elle ajouté.
Au cours de la primaire démocrate, plusieurs candidats s’étaient déclarés prêts à conditionner l’aide, notamment le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, la sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren et l’ancien maire de South Bend, Indiana, Pete Buttigieg.

Source I24News

Partager :