Partager :

Début juin, c’est l’américaine Emily Thompson qui entrait dans l’histoire en devenant la première femme au monde à piloter le F-35. Elle sera donc suivie par une israélienne, dont le nom restera confidentiel, et ce vingt après que Tsahal ait accueilli la première femme pilote de son histoire.

C’était en 2000, le lieutenant Roni Zuckerman, petite-fille de deux leaders du soulèvement du ghetto de Varsovie, devenait la première israélienne à décrocher le diplôme de pilote de chasse. L’israélienne rejoindra le 116ème escadron connu sous le nom de « Lions du sud », basé à Nevatim dans le Sud du pays.

Le F35 surnommé par Israël l’Adir, l’exceptionnel, est utilisé par l’armée pour diverses missions depuis 2018. Tsahal en disposera de 27 d’ici novembre sur les 50 qui doivent arriver d’ici 2024 depuis les usines Lockheed Martin aux Etats-Unis, et qui formeront deux escadrons complets. Benjamin Netanyahu avait même averti l’Iran que les avions-chasseurs israéliens F-35 pouvaient atteindre n’importe quelle cible au Moyen-Orient.

En septembre 2019, général Amikam Norkin, le commandant de l’armée de l’air de Tsahal avait nommé la première israélienne, maman de deux enfants, au commandes d’un escadron d’aviation le «Nachshon» qui participe à des missions de renseignement et de reconnaissance aérienne.

http://www.actuj.com

 

Partager :