Partager :

La bourse israélienne lance « TASE UP » (TASE étant l’acronyme de Tel Aviv Stock Exchange), une plateforme d’investissement de haute technologie. « Bien qu’Israël soit salué comme la nation des start-ups, 90 % des investissements sur ce marché proviennent de non-Israéliens », a déclaré un responsable de la bourse de Tel-Aviv. C’est ce que « TASE UP » souhaite changer.

Déclaration : « Le TASE UP va permettre aux investisseurs institutionnels et accrédités d’investir dans ces entreprises dès maintenant, en contournant le processus de contrôle formel requis pour entrer en bourse ».

En Israël, un investisseur accrédité est une personne possédant des actifs d’une valeur de 8 millions de NIS (2,35 millions de dollars), alors qu’aux États-Unis, il s’agit d’une personne possédant un million de dollars, soit moins de la moitié de ce montant. Les investisseurs institutionnels gèrent des fonds publics tels que les fonds de pension ; le TASE UP est destiné aux investisseurs institutionnels qui disposent d’au moins 50 millions de NIS.

Afin d’encourager ces investisseurs, l’État garantit un rendement de 40 % de l’investissement initial en cas de problème. Cette mesure innovante est le résultat d’un effort commun de l’Autorité israélienne de l’innovation, du ministère des finances, de l’Autorité du marché des capitaux et de l’Autorité israélienne des valeurs mobilières.

TASE UP s’est associé à « Jefferies », une banque d’investissement internationale, à la plateforme d’investissement « Fundit » et à la plateforme d’assurance numérique « Novus » pour garantir que l’innovation israélienne ne sera pas privée d’investissements pendant la récession COVID-19. Le lancement de TASE UP est accompagné d’une campagne de publicité vidéo avec le comédien Adi Ashkenazi qui plaisante sur le thème « What’s Hi-Tech, I-Take« .

http://www1.alliancefr.com

 

Partager :