Partager :
Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter du journal le plus populaire du Royaume et coparrainée par le ministère des Affaires étrangères des Emirats et par le Premier ministre Netanyahu, des jeunes accueillent en hébreu et en chanson l’accord de Paix signé et invitent les Israéliens à visiter le pays.
Il semble que non seulement Israël se réjouisse de l’établissement de relations avec les Émirats arabes unis mais la réciproque semble de mise. Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter du journal le plus populaire des Émirats arabes unis, des jeunes saluent Israël en hébreu et au son de Hava Naguila (1). La vidéo a été partagée par une porte-parole du ministère des Affaires étrangères et également par le Premier ministre Netanyahu qui les a remerciés.
« Bonjour, nous sommes les garçons des Émirats arabes unis, nous sommes nés et éduqués par notre gouvernement qui nous a appris la patience et la générosité », a déclaré l’un des intervenants dans la vidéo.  « Le regretté Cheikh Ben-Zaid nous a inculqué la tolérance, la coexistence, la compassion et le concept de l’humanité. »

(1) Hava Nagila est une chanson folklorique en hébreu qui signifie « réjouissons-nous ». Elle est utilisée comme métonymie du judaïsme. Bien que la mélodie soit d’origine ancienne et populaire, les paroles ont probablement été composées en 1918 pour célébrer la victoire britannique en Palestine pendant la Première Guerre mondiale et aussi la Déclaration Balfour de 1917. Ces paroles sont inspirées du verset Psaumes 118: 24 : « C’est ici le jour que l’Éternel a fait ; égayons-nous et réjouissons-nous en lui ! ».

Cette chanson a été popularisée en France par Rika Zaraï après avoir été notamment chantée par Harry Belafonte en 1956 et Dalida en 1959. Aux États-Unis, Bob Dylan a interprété Talkin’ Hava Negeilah Blues que l’on trouve sur The Bootleg Series Volumes 1-3 (Rare and Unreleased) 1961-1991. Au Québec, Les Cowboys Fringants ont inclus un extrait de Hava Nagila dans leur chanson Cass de pouëlle, sur l’album 12 Grandes Chansons, album de 1997. Bruno Blum chante une version ska de La Mauvaise Réputation de Georges Brassens sur son album Think différent paru en 2001 ; une partie du morceau comprend la mélodie de Hava Nagila.

Partager :