Partager :

Ethique et ventes d’armes. Une question embarrassante pour Israël (question opportune aussi pour la France et de nombreux autres pays qui vendent des armements dans le monde entier) : Israël a t-il vendu des armes à des « pourfendeurs des droits humains »?

Dans « Times of Israel : « L’État juif a été accusé de vendre des armes et des services militaires à des pourfendeurs des droits humains dans le monde pendant des décennies, notamment à l’Afrique du Sud sous apartheid, au Rwanda lors du génocide de 1994 et, plus récemment, au Sud-Soudan, malgré un embargo quasi-universel sur les ventes d’armes en raison de la sanglante guerre civile qui y sévit.

Le pays a également été mis en cause pour avoir approvisionné le Myanmar en « armes avancées, » lors de la campagne d’épuration ethnique des musulmans Rohingya. L’année dernière, le ministère des Affaires étrangères avait reconnu en avoir vendu au pays par le passé, mais avait assuré avoir gelé tout contrat début 2017 ».

Les Rohingya ou Rohingyas sont un groupe ethnique indo-aryen apatride de langue indo-européenne, majoritairement musulman, mais comprenant une minorité de chrétiens et d’hindous. Les Rohingya vivent principalement dans le nord de l’État d’Arakan, dans l’ouest de la Birmanie.

Partager :