Partager :

Yair Lapid, Chef de l’opposition en Israël, après la publication de chiffres officiels : « Netanyahu a réagi aux nouvelles effrayantes de l’état de l’économie en disant : « C’est une très bonne nouvelle économique ». Ce n’est pas seulement être déconnecté de la réalité, c’est dangereux. Un Premier ministre, pendant une crise, nie son existence même. Il nie la réalité. Néron se tourne les pouces alors que Rome brûle », a déclaré Lapid lors de sa réunion hebdomadaire de la faction Yesh Atid-Telem, faisant référence au rapport du dimanche du Bureau Central des Statistiques.

Surpassant les prévisions économiques les plus désastreuses sur les effets de la pandémie de coronavirus, le produit intérieur brut d’Israël a plongé de 28,9 % au deuxième trimestre 2020 par rapport au premier trimestre, soit le pire ralentissement économique en plus de 40 ans, selon l’estimation officielle.

Yair Lapid prédit de nouvelles crises et difficultés.

« Je ne sais pas s’il y aura des élections en novembre, mais je sais qu’il y aura une crise économique en novembre. Les entreprises feront faillite, les gens ne pourront pas payer leurs emprunts, ils vont perdre leurs lieux de vie. Les jeunes vont s’en aller », a déclaré Lapid.

« Les chiffres sont effrayants. Trente mille entreprises se sont déjà effondrées. D’ici la fin de l’année, ce nombre sera à 70 000. Le chômage est à un taux record. La crise du coronavirus a frappé partout, mais de tels chiffres n’existent nulle part ailleurs. »

Yair Lapid continue : « Comparez ces chiffres à la Finlande, la Nouvelle-Zélande, la Grèce, l’Allemagne. Ils ont tous de meilleurs chiffres à cause d’une différence : dans tous ces pays, il y a un gouvernement efficace, qui prend les bonnes décisions. Ici, le gouvernement a échoué, Netanyahu a échoué… Le gouvernement n’a pas seulement cessé de fonctionner, il a cessé de discerner la réalité.  »

Times of Israel et IsraelValley.

Partager :