Partager :

Près de 20 pour cent des salariés inscrits au chômage en mars et en avril étaient des Arabes israéliens. D’après les statistiques du chômage, ce sont surtout les jeunes hommes arabes qui sont touchés par la perte de leur emploi suite au covid 19. De nombreux Bédouins du Néguev ont également subi ce phénomène de plein fouet ces deux derniers mois.

« Après des années pendant lesquelles l’agence pour l’emploi a pu diminuer le taux de chômage grâce à des programmes et des aides, il va être très difficile de se relever de ce coup dur. Il faudra que nous en tenions compte à l’avenir avant chaque prise de décision ». (https://israelentreleslignes.com)

Les Arabes israéliens sont les Arabes détenteurs de la citoyenneté israélienne vivant en Israël. Ils s’identifient comme « Palestiniens » ou « Arabes d’Israël ». Ils sont aussi parfois désignés par les Arabes des autres pays comme « Arabes de 48. » Les réfugiés juifs des pays arabes ne sont pas comptés parmi les Arabes israéliens.

Lors de la guerre israélo-arabe de 1948, environ 27 %, soit environ 250 000 des 900 000 Arabes de la population de la Palestine mandataire restèrent chez eux, d’autres furent déplacés à l’intérieur d’Israël. Ils reçurent la citoyenneté israélienne.

Les Arabes israéliens représentent en environ 20,8 % de la population d’Israël, soit environ 1 808 000 personnes. Selon les principes fondamentaux de la démocratie israélienne, ces citoyens ont les mêmes droits que les autres Israéliens. Toutefois, des discriminations contre ces populations soupçonnées par leurs concitoyens de soutenir la cause palestinienne ennemie aux dépens de l’existence de l’État d’Israël, sont dénoncées. La majorité des Arabes israéliens n’effectue pas de service militaire au sein de l’armée israélienne, Tsahal: seuls les Druzes qui furent alliés de la jeune armée israélienne dès , sont tenus de faire leur service. Pour les autres Arabes israéliens (chrétiens ou non), le service armé fait suite à un ac

Partager :