Partager :

l4explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth, qui a tué au moins +150 personnes et détruit la moitié de la ville, a également suscité beaucoup d’émotion et d’empathie en Israël. Parallèlement aux propositions d’aide du gouvernement, de nombreuses ONG israéliennes souhaitent porter secours à leur voisin libanais.

Parmi ces ONG, citons SmartAID qui, via des organisations humanitaires globales, veut mettre à disposition des appareils médicaux, des lanternes et des chargeurs à énergie solaire, de l’eau potable et d’autres équipements indispensables.

L’IFA (Israeli Flying Aid) quant à elle veut lancer une campagne de financement participatif pour récolter un million de shekels (environ 248 000 euros, 267 000 CHF) qui serviront à acheter de la nourriture, des vêtements et des médicaments. « Je demande à tous les citoyens israéliens de donner pour les habitants de Beyrouth » a déclaré Gal Lusky, fondateur d’IFA.

« Je pense qu’il est très important de montrer que la société civile israélienne a un coeur et un ADN tournés avant tout vers la vie qui est le bien le plus précieux. Depuis toujours, il est de notre devoir de compatir aux souffrances et aux peines de notre prochain et d’essayer de les soulager ».

Presque tous les media israéliens avaient rapporté en détail la catastrophe qui s’est produite dans la capitale libanaise et de nombreux influenceurs et célébrités ont posté des messages de soutien à la population. La ville de Tel-Aviv a également montré sa solidarité en illuminant la mairie aux couleurs du drapeau libanais.

Israël et le Liban sont officiellement en guerre et les deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques.

https://israelentreleslignes.com

Photo Libération

Partager :