Partager :

Israël reprendra ses vols internationaux le 16 août, avait annoncé samedi dernier la ministre des Transports. Mais très peu d’experts pensent que cela se fera en grand car le nombre de malades du COVID-19 est toujours très important (Israël est classé « pays rouge » par de nombreux pays). Le Premier ministre a malgré tout surpris en approuvant la réouverture du ciel israélien pour les vols internationaux.

Selon la ministre des Transports, Miri Regev, l’Autorité aéroportuaire israélienne va mettre en place un réseau de tests de coronavirus rapides en 20 à 30 minutes. Face à la pression croissante pour la réouverture du ciel israélien, les responsables de la santé ont déclaré à la Knesset qu’ils travaillaient sur un plan visant à autoriser les vols entrants sans contrôle médical ni exigence de quarantaine en provenance des pays « verts », ce qui permettrait la reprise des vols réguliers.

Les voyageurs en provenance de pays à faible taux d’infection par le coronavirus seront autorisés à entrer librement en Israël, a déclaré le directeur général adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, à la commission de contrôle de l’État de la Knesset.

Les pays qui devraient être inclus dans la liste, selon un rapport de la Douzième chaîne citant des sources des compagnies aériennes : Allemagne, Autriche, Canada, Chypre, Danemark, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Japon, Corée du Sud, Lichtenstein, Lettonie, Lituanie, Malte, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pologne, Slovaquie, Slovénie et Suisse.

La nouvelle politique doit entrer en vigueur le 16 août, a-t-il ajouté, en précisant que « cela nécessite un peu plus de préparation, cela ne peut pas se faire demain matin. Nous ferons tous les efforts nécessaires ».

Source : IsraelValley et Times of Israel.

Partager :