Partager :

 Les autorités israéliennes ont annoncé dans la nuit de lundi à mardi la fermeture du point d’entrée des marchandises entre l’État hébreu et la bande de Gaza en guise de représailles contre de nouveaux tirs de ballons incendiaires depuis l’enclave palestinienne.

Dans la nuit de lundi à mardi, l’organe israélien chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens (COGAT) a annoncé que le poste de Kerem Shalom, d’où entrent les marchandises depuis Israël vers Gaza, « sera fermé au passage de tous les biens à l’exception de l’aide humanitaire essentielle et du carburant ».

Israël autorise l’entrée de bétail et de différentes marchandises dans les Territoires palestiniens dans le cadre d’un accord conclu entre l’Autorité palestinienne (AP) et le Coordinateur des activités gouvernementales de Tsahal dans les territoires (COGAT).

Cette mesure, prise à l’issue de longues négociations entre les deux parties, met fin à un conflit commercial entre Israéliens et Palestiniens.

En septembre dernier, les Palestiniens avaient imposé un boycott à l’égard des éleveurs de bétail israéliens. En représailles, le ministre de la Défense Naftali Bennett avait imposé diverses sanctions imposées sur le commerce avec l’Autorité palestinienne.

Le COGAT a souligné qu’en cas de violation de certaines parties de l’accord entre Israël et l’Autorité palestinienne, ou si Ramallah ne remplit pas les critères fixés pour la mise en œuvre des grandes lignes de l’accord, Israël réimposera des sanctions et des restrictions encore plus sévères au transfert de marchandises vers les territoires palestiniens.

Partager :