Partager :

Le tourisme intérieur israélien est en plein essor, les hôtels du nord et du sud du pays étant actuellement complets, a rapporté Globes.

Selon l’un des propriétaires de l’hôtel Galileo en Haute Galilée, les prix proposés par son établissement sont les mêmes que l’année dernière en raison de la forte demande, « malgré un investissement supplémentaire dans le personnel pour mettre en œuvre les directives du ministère de la Santé ».

Néanmoins, la préférence pour certaines villes influe sur les prix. « Le prix des vacances à Eilat peut être de 50% à 60% plus cher qu’en 2019, alors qu’en revanche le prix des vacances à Tel Aviv et Jérusalem a baissé d’un pourcentage similaire en un an », a déclaré Shirley Cohen-Orkaby, responsable du marketing et des ventes d’Eshet Tours.

La reprise plus lente de la fréquentation des hôtels de Jérusalem et de Tel Aviv par rapport à Eilat explique aussi pourquoi seuls 63% de ces établissements ont rouvert.  « Les hôtels de la ville sont loin d’être pleins pour les fêtes juives. Même en août, il a été difficile de louer toutes nos chambres. Nous sommes complets le week-end mais le taux d’occupation est faible au milieu de la semaine », a affirmé un hôtelier de Tel Aviv.  En raison de la situation liée au Covid-19, la plupart des hôtels ont adopté des politiques d’annulation flexibles.

Source : i24 News (Copyrights)

Photo : Site du CRIF.

Partager :