Partager :

Benny Gantz annonce des essais cliniques israéliens sur des êtres humains en vue de produire un vaccin contre le coronavirus. Le ministre de la Défense annonce ce jeudi que l’Institut israélien de recherche biologique (NessZiona) va lancer ces recherches au mois de septembre. Selon Benny Gantz « les essais préliminaires déjà effectués suscitent beaucoup d’espoir ». (Eric Haddad). (https://www.radioj.fr)

Benny Gantz a annoncé jeudi qu’Israël commencerait ses essais sur l’homme pour un vaccin contre le COVID-19 juste après les vacances juives qui se terminent le 10 octobre. Dans un communiqué publié sur Facebook et Twitter, le ministre israélien a noté que les essais seraient effectués par l’Institut israélien de la recherche biologique (IIBR), où il s’est rendu jeudi. « Au cours de ma visite, j’ai constaté les progrès accomplis. Nous continuerons de faire tout notre possible pour donner de bonnes nouvelles à l’humanité », a écrit M. Gantz. Il a ajouté que les essais seraient menés en coordination avec le ministère de la Santé et en accord avec tous les processus nécessaires en matière de sûreté médicale. Le directeur général de l’institut, Shmuel Shapira, a déclaré : « Nous débuterons des essais sûrs et efficaces après les vacances d’automne, mais nous disposons déjà du produit ». L’IIBR a récemment affirmé que ce vaccin était basé sur un nouvel anticorps qui attaque et neutralise le virus dans le corps du patient.

Ce nouvel anticorps a été produit à partir du plasma prélevé sur des animaux et des patients qui ont guéri du COVID-19. L’IIBR, un institut gouvernemental fondé en 1952 et situé dans la ville de Ness Ziona (centre), travaille dans la recherche appliquée dans les domaines de la biologie, de la microbiologie, de la chimie médicale, des sciences naturelles et des sciences environnementales.

(China.org.cn)
Partager :