Partager :

L’ancien ministre de la Défense a qualifié le gouvernement d’horrible et terrible sur tous les fronts.

Naftali Bennett affirme qu’il ne recommandera peut-être pas Benyamin Netanyahou après les prochaines élections.

Le leader du parti Yamina, Naftali Bennett, a affirmé lundi 27 juillet que le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, ne devrait « absolument pas » supposer que son parti nationaliste de droite recommanderait le chef du Likoud si de nouvelles élections avaient lieues. « Netanyahou ne peut pas être certain que nous le recommanderons », a-t-il déclaré lors d’une interview à Channel 13.

« Je pense que ce gouvernement est horrible et terrible sur tous les fronts – l’un des pires de l’histoire de l’État d’Israël. Sur le coronavirus et d’autres problèmes également », a indiqué Bennett. L’ancien ministre de la Défense a toutefois précisé que, comme le nombre de nouveaux cas de coronavirus continuait d’augmenter en Israël, envoyer le pays à un nouveau scrutin ne serait pas approprié. (https://www.radioj.fr)

Gabriel Attal

LE PLUS. NOS ARCHIVES. DEBUT JUILLET 2020.

Le député Naftali Benett a réuni dimanche pour la première fois le « cabinet Corona » alternatif civil qu’il a fondé très récemment. Cette séance s’est déroulée presque en même temps que la réunion du cabinet du Corona de la Knesset!

L’ancien ministre a ensuite donné une conférence de presse lors de laquelle il a communiqué les conclusions de cette première réunion et présenté les mesures qu’il préconise afin d’enrayer la propagation inquiétante du virus.

Naftali Benett a affirmé qu’il est possible de stopper la maladie et de sauver l’économie avec la collaboration de tous : « Lors de la première vague, le gouvernement avait asséné un grand coup de marteau, y compris en fermant l’économie, pour stopper la progression du feu, mais il avait laissé des braises sur le terrain. Cette fois-ci, nous pouvons vaincre le virus sans détruire l’économie et sans nous laisser aller à l’hystérie ».

« Le  gouvernement a totalement perdu le contrôle de la situation, et la balle est désormais dans nos mains, à nous les citoyens » a affirmé l’ancien ministre de la Défense. Il a expliqué qu’il est possible, en trois à quatre semaines, de faire descendre le nombre de personnes atteintes quotidiennement de 2000 à quelques dizaines, si toutefois les mesures efficaces sont prises et que le gouvernement n’a toujours pas décidées. Il a également exhorté la population à respecter scrupuleusement les consignes d’hygiène et d’espacement, particulièrement envers les personnes âgées.

Naftali Benett a dit qu’il fera tout pour transmettre le plan et les idées que son « cabinet » a mis au point au Premier ministre, par l’intermédiaire du conseiller à la Sécurité nationale et des services du Premier ministre : « Je n’entre pas dans les considérations politiques. Ce n’est plus une question de droite ou de gauche. Nous mettons toutes nos connaissances et notre expérience au service du gouvernement et de la population ».

https://lphinfo.com

 

Partager :