Partager :

La startup médicale israélienne NanoVation a reçu une subvention de 2,5 millions d’euros du programme EIC Accelerator de l’Union européenne Horizon 2020 pour contribuer au développement d’un nouveau capteur basé sur un nanomatériau capable d’avertir de l’aggravation des conditions respiratoires.

L’entreprise basée à Haïfa développe le nouveau dispositif, basé sur la technologie des nanocapteurs mise au point par le professeur Hossam Haick du Technion – Institut israélien de technologie. (Times of Israel)

Hossam Haick, né en 1975 à Nazareth, est un scientifique arabe israélien, professeur au Technion, l’Institut de technologie d’Israël, et directeur d’un laboratoire de recherche sur les nanomatériaux au sein de l’Institut de nanotechnologie Russell Berrie dans cette même université.

Il est spécialisé dans les nanotechnologies, l’électronique moléculaire et plus particulièrement dans la technologie du nez électronique.

La technologie qu’il développe avec son équipe permet de détecter certains types de cancers (comme le cancer du poumon) de façon précoce via un simple test d’haleine avec un appareil de la taille d’un éthylomètre portable1.

Il dirige dans ce sens un consortium européen de huit universités et entreprises pour le développement et la production de nanocapteurs avancée pour le dépistage, le diagnostic et le suivi du cancer du poumon.

Partager :