Partager :

Une manifestation organisée mardi soir devant la Knesset a donné lieu à des actes de vandalisme notamment contre une grande Menorah qui se trouve face à l’entrée du Parlement.

Des activistes sont montés sur la Menorah en brandissant des drapeaux rouges et des drapeaux noirs, puis une jeune femme (étudiante) y est montée avant de se mettre torse nu devant la foule et agiter un drapeau rouge. La « Knesset Menorah » est une menorah en bronze de 4,30 mètres de haut, 3,5 mètres de large et pesant 4 tonnes. Il est situé au bord de Gan Havradim en face de la Knesset. Il a été conçu par Benno Elkan, un sculpteur juif qui s’est échappé de son Allemagne natale en Grande-Bretagne.

Le président de la Knesset Yariv Levin a vivement réagi à ces attitudes : « C’est une honte! Je suis en faveur du droit de quiconque de manifester et d’exprimer ses idées, mais il y a une différence entre une manifestation légitime et le sacrilège des symboles de l’Etat.

J’appelle les pouvoirs publics à agir sans délai pour poursuivre en justice cette manifestante, non seulement pour la sanctionner mais aussi pour éduquer au respect que les citoyens doivent avoir envers les symboles de l’Etat. »

Violences contre les policiers

Une autre manifestation qui s’est déroulée mardi soir au Square de Paris à Jérusalem a donné lieu à des violences contre des policiers. Au moins dix manifestants ont été arrêtés et la police a tenté de disperser la foule dont une partie bloquait les rues.

Par ailleurs, une soixantaine de familles du quartier qui entoure la résidence du Premier ministre ont saisi la Cour suprême pour faire interdire ces « manifestations qui causent des nuisances depuis de longs jours et perturbent la vie et surtout les nuits des habitants ». Ils estiment être pris en otages par ces mouvements. (Extraits de LPH et IsraelValley)

https://lphinfo.com/vandalisme-gauchiste-devant-la-knesset/ et IsraelValley.

Partager :