Partager :
L’euro a perdu hier lundi 0,42% face à la devise israélienne, la monnaie unique s’échangeant désormais contre 3,9133 shekels. Toutefois, depuis fin avril, le shekel a perdu plus de 3,3%, alors qu’il avait largement redressé la barre après avoir baissé  à la mi-mars à son plus bas niveau depuis début 2019.

Des difficultés récentes qui concordent avec la retour des cas de covid-19 en Israël, qui ont poussé le gouvernement à prendre des mesures telles que la fermeture des bars, des boîtes de nuit ou encore des plages.

Pour le gouverneur de la banque centrale israélienne, Amir Yaron, les nombreuses fermetures coûtent chaque semaine quelques 800 millions de shekels (environ 204 millions d’euros) à l’économie du pays, qui pourrait se contracter de plus de 12% cette année, rendant le shekel moins attractif pour les investisseurs étrangers.

Article original de Source Capital, revu et corrigé par Israelvalley.

Partager :