Partager :

Des vignes généreuses, des fermes biologiques, et des paysages à couper le souffle… Bienvenue en Galilée! Réputée pour ses terres fertiles et sa gastronomie sophistiquée, la région est le terrain idéal pour un voyage culinaire digne de ce nom. On déjeune dans un restaurant offrant des repas à base de produits fraîchement cueillis sur place. On visite des vignobles, et on déguste des fromages dont la qualité a valu à la région des médailles lors du concours organisé en France. Plus d’infos : www.galileat.com.

Source : http://www.goldamagazine.com/

La Galilée est un massif montagneux rocailleux du nord d’Israël. Son point culminant est le mont Méron, à plus de 1 200 mètres. Elle possède des températures douces et une pluviosité à même d’alimenter quelques cours d’eau et propre à l’agriculture.

La Galilée englobe plus du tiers du territoire actuel d’Israël, s’étendant de Dan au nord, au pied du mont Hermon, jusqu’aux monts Carmel et Guilboa au sud, et de la vallée du Jourdain à l’est jusqu’aux abords de la mer Méditerranée à l’ouest, en passant par les plaines de Jezreel et Akko. La particularité des frontières nord d’avant 1967 de l’État d’Israël forme le Doigt de Galilée.

« Galilée » vient de l’hébreu galil, qui signifie « cylindre, cercle ». Le terme est construit sur une racine associée à l’idée de circularité et qui signifie par extension « district » . Dans la Bible hébraïque, il est utilisé avec un article défini (hagalil) pour désigner la région montagneuse délimitée par la plaine côtière et des vallées (la vallée de Jezreel au sud, la vallée du Jourdain à l’ouest et le Litani au nord)1. Le nom apparaît au pluriel dans le livre de Josué, 13, 2, avec le sens de « contrées ».

Partager :