Partager :

Plateformes de streaming, jeux vidéo, outils collaboratifs… Les entreprises du numérique en Israël profitent à plein de la période de confinement et anticipent un changement d’habitudes dans le monde entier pour « le jour d’après ».

INTRODUCTION.

MyHéritage (430 employés) a fondé l’un des plus grands laboratoires de tests Corona à Petah Tikva. Il étend son activité pour atteindre les 10 000 tests par jour. En raison de la situation actuelle, l’entreprise recrute en urgence des dizaines d’employés supplémentaires. Ces emplois sont exceptionnellement ouverts à tous. MyHeritage est une plateforme payante de généalogie en ligne avec un site web, une application mobile, et un logiciel. Les utilisateurs de la plateforme peuvent entre autres créer des arbres généalogiques, télécharger et parcourir des photos, et chercher dans des milliards de données historiques internationales.

A Savoir : « Les ministères de la Santé et de la Défense ont  conclu un accord avec la société de généalogie israélienne MyHeritage pour réaliser 10 000 tests de dépistage par jour. MyHeritage dédiera un laboratoire au dépistage en utilisant du matériel de la firme chinoise BGI. Le ministère de la Santé avait signé un accord avec BGI pour rapatrier le matériel en Israël ».

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

L’an dernier, Orange a été le partenaire du « Festival DLD Tel Aviv Innovation ». Un accélérateur « Orange Fab Israel » a également été créé. Roseline Kalifa est responsable des partenariats « Orange Fab Israel ». « Nous avons mis en place « Orange Fab Israel », un programme spécifique, qui apporte aux start-up que nous repérons les ressources techniques et l’accompagnement d’experts (Orange Event, Orange Business Services, Orange Content…) nécessaires à leur croissance.  Notre mot-clé, c’est l’accélération du business. Nous faisons en sorte que les start-up travaillent en lien étroit avec les business units du Groupe sur des besoins concrets de produits et de services.

« Nous finançons de jeunes entreprises qui transforment le secteur des télécoms et du numérique avec des solutions innovantes, des technologies disruptives et de nouveaux modèles économiques. Et cela, dans les domaines stratégiques pour le Groupe que sont l’IA, la cybersécurité, les fintech, l’entreprise software, les nouvelles connectivités ».

Orange Digital Ventures a déjà investi dans deux start-up israéliennes.  Au-delà de l’accompagnement financier que nous leur apportons, nous siégeons aussi à leur board et les accompagnons au quotidien : stratégie, business development, évènements, marketing… Chacune de ces start-up bénéficie pleinement de la dimension « smart money » que leur apporte Orange Digital Ventures ».

Exemples :

Morphisec, une start-up spécialisée dans la prévention des menaces informatiques grâce à l’approche innovante de « Moving Target Defense », bénéficie d’un accord de revente signé avec Orange Cyberdéfense Belgique. Leur technologie protège plus de 3 millions de postes de travail dans le monde. Orange Digital Ventures figure au nombre des investisseurs depuis 2018.

SecBi qui développe des solutions pour la détection de menaces avancées en s’appuyant sur des algorithmes d’IA.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Israël est un pionnier dans les bureaux de transfert de technologie universitaires, organisations qui recherchent, développent et commercialisent activement le savoir-faire accumulé dans les institutions publiques telles que les collèges et les hôpitaux, transformant les brevets en produits commerciaux.

Les bureaux de transfert de technologie jouent un rôle majeur dans le soutien du secteur des sciences de la vie en Israël, avec de nombreux brevets, sociétés d’essaimage et accords de licence dans l’industrie, émanant de huit universités de recherche et de onze instituts de recherche répartis dans tout le pays.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Question N°3. Emergence de Beersheva. Le « Hightech Park », c’est quoi?

Le High-Tech Park de Beersheva comprend trois bâtiments où logent quelque 70 entreprises qui emploient près de 2 500 personnes. Des ingénieurs pour la plupart. Un quatrième building doit être inauguré dans les prochains mois. Dans dix ans, le site comprendra une quinzaine d’immeubles, représentant 10 000 jobs high-tech. Très symboliquement, le gouvernement y a installé son Centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT), logé dans un bunker.

L’armée doit aussi y implanter prochainement ses divisions d’élite dans la cyber : la prestigieuse unité 8 200 et le « Corps C4i », spécialiste du télétraitement, soit quelque 7 000 spécialistes. C’est de ce parc d’activité en plein désert du Neguev dont Emmanuel Macron voudrait s’inspirer pour fonder un pôle d’excellence à la française.

 

 

Partager :