Partager :

Optical Center part à la rencontre de ses clients. La troisième enseigne d’optique (739 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019) lance 23 camions mobiles sur les routes de France, avec l’objectif d’en avoir 50 en septembre et 100 d’ici à deux ans pour couvrir l’ensemble du territoire. Optical Center est très actif en Israël, d’où notre question en titrage de cet article. Un jour peut-être verra t-on à Beersheva des camions « Optical Center »? … Simple rappel : « La marque d’optique et d’audition française, Optical Center, créée en 1991 par Laurent Lévy, a pour la première fois ouvert une boutique à Tel Aviv, la 11e en Israël ».

Selon (1) : « Chaque « OC Mobile » est équipé d’un coin optique, d’une salle d’audition qui permet de proposer un test audio gratuit, et d’une sélection de lunettes de soleil. « C’est un moyen d’aller dans les villages isolés, de faciliter la vie des personnes âgées qui se déplacent peu, et de faire gagner du temps à ceux qui travaillent en allant en entreprise », explique Laurent Lévy, fondateur d’Optical Center qui s’est inspiré de l’« OC Mobile » lancé en Israël dans un but caritatif.

Les Français largement sous-équipés

L’enseigne est en discussions avec des mairies, comités d’entreprise, associations et Ehpad pour leur proposer ce nouveau service. Optical Center mise notamment sur les «OC Mobile» pour doper les ventes d’audioprothèses, les Français étant encore largement sous-équipés. En maison de retraite, 80% des tests audio réalisés par les premiers «OC Mobiles» donnent ainsi lieu à un achat. L’enseigne espère aussi, grâce à ses camions, attirer du flux en magasins où certains clients seront livrés.

Pour les franchisés d’Optical Center, qui comptent chacun en moyenne sept magasins, l’acquisition d’un camion représente un investissement de 200.000 euros. Un achat en leasing rentabilisé en cinq ans, selon l’enseigne. Les camions pilotes, avec chacun trois personnes à bord, ont réalisé environ 125 ventes d’optique et 10 d’appareils auditifs par mois. L’enseigne compte par ailleurs maintenir son rythme d’ouverture malgré un contexte économique compliqué. Cinquante nouveaux magasins sont prévus cette année ». (1) https://www.lefigaro.fr

Partager :