Partager :
Les ondes courtes pourraient faire gagner 4,5 millisecondes aux traders à haute fréquence. Une éternité. Comme le note Bloomberg, une nouvelle technologie développée par la start-up israélienne Raft Technologie avec McKay Brothers pourrait encore accélérer les choses.


Selon l’adage consacré, le temps c’est de l’argent. Mais, d’une personne à l’autre, il ne se mesure pas de la même façon. Les traders qui hurlaient auparavant dans les couloirs de Wall Street ont désormais été remplacés par une nouvelle génération dopée à l’informatique, capable de travailler beaucoup plus rapidement.
Avec le trading à haute fréquence, basé sur des algorithmes, l’homme est même devenu quasi-obsolète, alors que les échanges se font à une vitesse beaucoup trop élevée.
Comme le note Bloomberg, dans un article repéré par Slate, une nouvelle technologie développée par la start-up israélienne Raft Technologie avec McKay Brothers pourrait encore accélérer les choses.
Au cœur de la prochaine innovation pour le trading à haute fréquence, se trouvent les micro-ondes au sein des câbles à fibre optique. Mais, ils présentent l’inconvénient de n’avoir qu’une portée limitée.
Ensemble Raft Technolgoies et McKay Brothers veulent donc mettre en place des réseaux à forte vélocité.
Ainsi, ils prétendent pouvoir envoyer des données de Chicago à Francfort en 31,4 millisecondes, contre 35,9 aujourd’hui.
Si la différence peut sembler minime, elle devrait pourtant trouver un écho dans le milieu, même s’il est probable que des entreprises l’utilisent déjà en interne.
Les deux entreprises affirment vouloir « uniformiser les règles du jeu »… entre les acteurs qui accepteront de payer.  A noter toutefois que cette prochaine étape présente aussi des risques puisque la technologie de Raft serait ainsi fiable à 85%, contre 100% pour la fibre.
Une prise de risques qui serait jugée acceptable si le gain de temps permet de faire une différence.

Source Capital.fr

Partager :