Partager :

Nathalie Sosna-Ofir. La Commission des Affaires Etrangères et de la Défense de la Knesset s’est réunie pour évoquer le sujet de l’annexion qui pourrait être mise en route dès le 1er juillet -bien qu’elle devrait soit être reportée soit réduite au minimum- et s’est étendue sur le sort des sites archéologiques liés au judaïsme qui se trouvent en Judée-Samarie, apparemment oublié dans le Deal du Siècle.

Il y en a environ 6000 dont 135 au moins pourraient passer sous le contrôle palestinien d’après le Plan de Paix américain. Sur ces 6000 sites 2300 sont officiellement répertoriés comme sites archéologiques protégés et au moins 365 liés directement au patrimoine national d’Israël dont 258 dans la zone C. Hier l’organisation de préservation du patrimoine a expliqué aux membres de la commission que de nombreux sites archéologiques déjà placés sous responsabilité de l’Autorité palestinienne n’ont pas été protégés ni préservés comme il se doit.

Certains pillés ou vandalisés au fil des ans ou massivement endommagés par des nouvelles constructions. Pour l’heure le gouvernement n’a pas encore ni décidé ni publié les contours des territoires qui pourraient être annexés à partir de juillet -si tant est qu’ils le soient- et la façon dont il entend préserver le patrimoine juif de la région.

Partager :