Partager :

Israël attend des révélations… qui vont certainement sortir. Selon John Bolton, Netanyahou aurait exprimé ses « doutes » quant à l’idée de confier au gendre du président son poste d’architecte américain de la paix au Moyen-Orient

Donald Trump a qualifié jeudi de « menteur » et de « crétin » son ancien conseiller à la Sécurité nationale John Bolton, dont le livre qui brosse un portrait au vitriol du président américain, s’apprête à être publié dans les prochains jours. Le président américain, qui a décrit sur Twitter son ancien conseiller comme « un imbécile mécontent et ennuyeux qui ne pensait qu’à faire la guerre », estime en outre qu’il a enfreint la loi en évoquant dans son livre des éléments classifiés.

L’ouvrage de Bolton fait souffler un vent de panique à la Maison blanche. L’administration fédérale a lancé une procédure judiciaire pour tenter d’empêcher sa parution, invoquant les risques pour la sécurité nationale. L’éditeur Simon & Schuster a rejeté ces accusations et précisé que des centaines de milliers d’exemplaires de « The Room Where It Happened » (La pièce où cela s’est passé) avaient déjà été distribués. (https://www.ouest-france.fr)

Selon (1) : « Pour la Maison-Blanche, c’est le livre de trop. Non seulement parce que son contenu projette une image dévastatrice de Donald Trump, avec de nouvelles révélations accablantes, mais aussi et surtout parce que son auteur n’est plus un obscur ex-employé « frustré et mécontent » de l’Administration présidentielle ou un quelconque adversaire démocrate mu par des considérations partisanes : il s’agit de John Bolton, un Républicain pur et dur qui fut le conseiller à la Sécurité nationale d’avril 2018 à septembre 2019. (1) https://www.lalibre.be)

LE PLUS. John Bolton était chargé de la sécurité nationale américaine de 2018 à 2019. C’était l’un des conseillers les plus influents de Donald Trump. Les deux hommes n’étaient pas sur la même longueur d’onde sur la gestion de nombreux dossiers et leur collaboration s’était arrêtée en septembre. Le conseiller dit avoir démissionné, son président prétend l’avoir limogé.

Le profil
  • Né en 1948
  • Diplômé en droit de Yale, il est avocat de profession
  • Il a travaillé dans l’administration de Ronald Reagan et de  George H. W. Bush
  • Il était conseiller à la sécurité nationale sous Trump d’avril 2018 à septembre 2019.

Le moustachu Bolton, défenseur de l’invasion de l’Irak en 2003, est depuis longtemps connu pour ses positions très dures, voire belliqueuses. Il avait  plaidé pour des bombardements préventifs sur les sites nucléaires iraniens. Il s’était montré hostile à la main tendue de Donald Trump au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Par sa position, il en savait, des choses sur les coulisses de la politique, cet ancien ambassadeur des États-Unis à l’ONU.

Il raconte tout ça dans un livre: transgressions dans la politique étrangère, chaos à la Maison-Blanche…  Et « The Room Where It Happened, A White House Memoir », qui doit être publié mardi prochain 23 juin, fait déjà bien peur à l’entourage du président. (https://www.lecho.be)

Partager :