Partager :

Un système israélien conçu pour alerter les médecins huit heures avant que l’état des patients atteints du coronavirus ne se détériore, a été approuvé pour un futur déploiement dans les hôpitaux américains.

Ce système de contrôle a été développé par l’entreprise CLEW, basée à Netanya, et a reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments). Cette technologie a d’ailleurs permis à deux hôpitaux israéliens de maintenir leurs réseaux informatiques durant la crise du Covid-19.

Le PDG de CLEW, Gal Salomon, a déclaré qu’il s’agissait du seul système approuvé par la FDA qui alerte très tôt les patients susceptibles de souffrir d’insuffisance respiratoire ou de complications sanguines associées au coronavirus.

Il s’appuie notamment sur les dossiers de milliers de patients atteints de la maladie, principalement basés aux États-Unis, dont les données ont été analysées par l’équipe de M. Salomon, en utilisant l’intelligence artificielle pour comprendre quels changements se produisent chez les patients dans les heures précédant la détérioration de leur état.

« Notre système a été validé conjointement avec des médecins qui ont par ailleurs plus que jamais besoin d’intelligence artificielle, car avec cette nouvelle maladie, ils ont une capacité limitée à tirer parti de leur expérience », a affirmé M. Salomon au Times of Israel.

La plateforme d’analyses prédictives développée par CLEW il y a quatre ans est une suite logicielle installée dans les ordinateurs d’un hôpital. Elle analyse les données médicales des patients atteints de différentes maladies afin de prédire l’évolution de l’état de ces derniers, et suggérer des pistes de traitement.

Le système a été déployé dans cinq hôpitaux américains pendant 10 mois dans le cadre d’une période test, et a été installé au centre médical Sheba à Ramat Gan et au centre médical Sourasky à Tel-Aviv au début de la pandémie.

https://www.i24news.tv

Partager :