Partager :
Un article de David Illouz. La société israélienne NSO Group a présenté lundi un nouveau système de défense anti-drone. Ce groupe avait été montré du doigt pour avoir commercialisé son logiciel phare, Pegasus, programme informatique suspecté de violation de la vie privée et de surveillance politique dans quelques pays non regardant sur ces pratiques.

Le nouveau système a été présenté lors d’une démonstration qui s’est déroulée au stade Bloomfield de Tel Aviv le 8 juin dernier. Le nouveau système, baptisé Eclipse, neutralise des drones intrus. Pour quelques centaines de milliers de dollars, il fournira une protection efficace sur des zones de la taille d’un stade.  Plus de 10 pays l’ont acheté pour protéger des sites comme les installations énergétiques ou encore des aéroports. Pour stopper la polémique autour de Pegasus et de sa société, le directeur de NSO, Shalev Hulio, a déclaré:  » Nous avons une douzaine de produits qui ont sauvé des vies. Actuellement, nous avons lancé Fleming, un système d’analyse visant à cartographier la propagation du nouveau coronavirus ».
Partager :