Partager :
BONJOUR CHERS AUDITEURS DE RADIO J. (EN DIRECT DE TEL-AVIV).
INTRODUCTION. FACEBOOK LA FEMME DU JOUR. Dans le cadre de sa politique de surveillance des publications et des comptes des internautes, Facebook vient de choisir une israélienne Emi Plamor. Il s’agit d’une ancienne directrice générale du ministère de la justice israélien. Elle devient ainsi un nouveau membre du Conseil de surveillance de Facebook.

Ce Conseil a pour objectif de déterminer quels contenus doivent être censurés ou autorisés sur la plateforme de partage Facebook. Concernant cette ancienne directrice générale du ministère de la justice israélien, il s’agit d’Emi Palmor. Cette dernière a dirigé le ministère de la justice de 2014 jusqu’à son licenciement l’année dernière.

« Plus de 60 % du sol israélien est un désert. Mais, grâce à ses avancées technologiques dans le secteur de l’eau, le désert continue de se rétrécir en dépit du réchauffement climatique. Nous souhaitons partager ce savoir-faire technologique avec le Cameroun, et améliorer la qualité de l’approvisionnement en eau dans les régions du Sahel, mais également dans toutes les autres régions du pays où l’approvisionnement en eau est limité », a déclaré le diplomate israélien. Au Cameroun, 9 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable.

Israël accompagne actuellement un projet hydraulique dans l’extrême nord du Cameroun. Celui-ci comprend la réalisation de 37 projets d’adductions d’eau potable dans la région, décrite comme la plus sèche du pays.

B. COVID-19. Mardi dernier a été lancé le premier centre de dépistage massif contre le coronavirus, à Kinshasa.

Le stade des Martyrs à Kinshasa, depuis mardi, accueille les Congolais qui doivent se faire dépister. Ce centre de dépistage massif est le résultat d’un partenariat entre l’Etat et le Magen David Adom.

Objectif de l’opération : renforcer le dispositif de détection des cas pour permettre une charge médicale des personnes infectées. Il faut savoir que le Congo-Kinshasa a enregistré, depuis le début de la pandémie, plus de 2 500 cas du coronavirus.

C. AGROTECH. Greeneye Technology, une start-up israélienne d’AgriTech qui offre une plateforme alimentée par l’intelligence artificielle pour aider les agriculteurs à détecter et à pulvériser les mauvaises herbes en temps réel, a levé un fonds de 7 millions de dollars.

Le cycle a été mené par Jerusalem Venture Partners, et a vu la participation de Panache Ventures, Techstars, 2B Angels, One Way Ventures, Hyperplane Venture Capital et Syngenta Ventures, tous basés à Montréal.

Les nouveaux fonds seront utilisés pour faire progresser la recherche et le développement de produits tout en élargissant les partenariats stratégiques de Greeneye avec les fabricants de pulvérisateurs et d’autres parties prenantes.

Greeneye a été fondée à Tel-Aviv, en Israël, par le PDG Nadav Bocher en 2017. Bocher s’est installé au Canada pour participer à l’accélérateur d’intelligence artificielle de Techstars à Montréal et est basé dans cette ville depuis deux ans. La startup a finalement ouvert un bureau à Montréal pour diriger le développement des affaires. La start-up développe une plateforme utilisant l’intelligence artificielle pour détecter et pulvériser les mauvaises herbes en temps réel.

D. National Instruments, fournisseur américain d’une plate-forme définie par logiciel qui accélère le développement et la performance de systèmes de test et de mesure automatisés, a conclu un accord définitif pour acquérir l’Israélien Optimal Plus, un spécialiste des logiciels d’analyse de données pour les industries des semi conducteurs, de l’automobile et de l’électronique. Un Groupe Français (confidentiel) connu par IsraelValley s’est durant un temps intéressé au rachat de cette firmes israélienne.

La transaction est évaluée à 365 millions de dollars et devrait être conclue au début du troisième trimestre 2020.  OptimalPlus emploie 240 employés. En raison de la nature hautement complémentaire des sociétés, les synergies de coûts de cette transaction seront minimes. L’acquisition vise à étendre les capacités logicielles d’entreprise de NI afin de fournir aux clients des informations stratégiques via des analyses de produits avancées tout au long de leur flux de développement de produits et de leur chaîne d’approvisionnement.

Partager :